UKRAINE - GÉOGRAPHIE

Source: Source: http://www.les-crises.fr/comprendre-l-ukraine-le-pays/

3. GÉOGRAPHIE

 

     L’Ukraine post-soviétique est le deuxième pays d'Europe par sa superficie (576.700 km2, sans la Crimée [1], soit un peu plus grand que la France métropolitaine). Elle est bordée par la mer Noire et la mer d'Azov au sud, frontalière avec la Russie au nord et à l'est, avec la Biélorussie au nord, avec la Pologne, la Slovaquie et la Hongrie à l'ouest et avec la Roumanie et la Moldavie au sud-ouest. Opposition envenimée

     À l’exception des montagnes des Carpates dans le sud-ouest et du vaste plateau de Podolie (alt. 472 m) dans l'ouest, l'Ukraine est un pays relativement plat. La majeure partie du territoire est formée par une immense plaine agricole (environ 1.000 km sur 600 km), avec des terres extrêmement fertiles - les fameuses terres noires, ou «tchernoziom» [2] - arrosée par le Dniepr et ses affluents. On estime le potentiel des terres arables à 90% de la superficie totale du pays (22% des terres arables d'Europe).

     Les montagnes de l'Ukraine sont en fait des contreforts des reliefs d'Europe centrale et méditerranéenne. À l’ouest et au sud-ouest du pays, l’arc des Carpates forme une chaîne de montagnes couvertes de forêts giboyeuses et de pâturages, qui ressemblent au Jura ou aux Vosges. D'ailleurs, le plus haut sommet des Carpates se trouve en Ukraine de l'ouest, (Hoverla, 2.061 mètres).

     La superficie boisée est d’environ 9,4 millions d’hectares, soit un taux de boisement de 15,6% avec des différences régionales très marquées: 40 % dans les montagnes des Carpathes, puis 26 % plus au Nord dans les bassins des rivières Dniepr, Prypjat et Desna, mais 2 à 3 % seulement dans les grandes régions steppiques du Centre et de l'Est du pays. La forêt ukrainienne est composée principalement Les feuillus l’emportent sur les conifères (respectivement 58% contre 42% du total). Les essences principales sont  le Pin (Pinus sylvestris), (plus de 3,1 millions d'hectares), puis le Chêne (Quercus robur), (2,2 million d'hectares), suivis par l'Épicéa (Picea abies), le Hêtre (Fagus sylvatica) et le Bouleau (Betula pendula). La forêt ukrainienne, du fait des surexploitations du passé et de l'effort de reboisement qui en suivit, est une forêt jeune: 83 % de sa surface totale boisée sont occupés par les jeunes bois et les bois d'âge moyen. La plupart des forêts en Ukraine (7,18 millions d'hectares, soit environ 70 % du total) sont gérés par le Comité National des Forêts d’Ukraine l'ukrainien, qui fait partie du Ministère ukrainien de l'Ecologie et des ressources naturelles.

     L'Ukraine est riche en ressources minérales, les principales étant le fer,  le magnésium, le manganèse, le magnésium, le nickel, le mercure, le sulfure, l’uranium, le sel, la potasse, etc., et en ressources énergétiques (charbon, graphite, schiste, gaz). Il convient toutefois de souligner que les ressources minérales et leurs prolongements industriels se concentrent sur la partie Est, notamment dans le bassin de Donbass [3], tandis que l'Ouest est moins bien doté.

     L’Ukraine bénéficie également d'un réseau fluvial étendu, composé principalement par le Dniepr (en russe: Днепр, Dnepr; en ukrainien: Днiпро, Dnipro) [4], qui constitue la frontière entre la Biélorussie et l'Ukraine sur une longueur de 115 km au nord; le Dniester (en russe: Днестр; en ukrainien: Дністер, Dnister), qui fait partiellement office de frontière entre l'Ukraine et la Moldavie (ainsi qu’entre la Transnistrie et la Moldavie) au sud-est; le Boug (en russe et ukrainien: Буг), qui marque la frontière de la Pologne avec l’Ukraine au nord-ouest; et le Donets (en russe: Донец; en ukrainien: Донець), qui fait partiellement office de frontière entre l'Ukraine et la Russie à l'extrême est. Le Danube (en russe et ukrainien Дунай) marque la frontière entre l'Ukraine et la Roumanie, à l'extrême sud-ouest.

     Le climat est de type continental tempéré dans la plus vaste du territoire, et de type méditerranéen sur les côtes du sud bordant la mer Noire. Les précipitations sont irrégulièrement distribuées, fortes dans le nord et l'ouest, plus faibles dans l'est et le sud-est. Les hivers varient de doux au sud à froid dans les plaines centrales. L'été est tiède dans les plaines et chaud dans le sud.

     L'Ukraine comporte diverses régions historiques, dont certaines comme la Volhynie et la Galicie (jadis polono-lituaniennes), la Bukovine (jadis moldave) ou la Méotide (jadis scythe et grecque, puis tatare criméenne) [5] s'étendent également sur les pays voisins. La plus vaste des régions historiques est la Zaporojie, pays des Cosaques du même nom, hérité des rapides du fleuve Dniepr.

 


[1] Le 18 mars 2014, à la suite d’un référendum d'autodétermination tenu le 16 mars, le gouvernement russe annonce que la République de Crimée (correspondant à l’ancienne République autonome de Crimée) et la ville de Sébastopol (qui ne faisait pas partie de cette  République, mais disposait d'un statut administratif spécial au sein de l'Ukraine) font désormais partie de la Fédération de Russie. Ce même jour, le président Vladimir Poutine signe le rattachement de la Crimée à la Russie. En dépit d’une opposition de l’Ukraine (appuyée par les USA et l’UE), ce rattachement existe de facto bien que de jure, par l’analogie à l’antécédent de l’indépendance du Kosovo en 2008 qui fut orquestrée par les USA (avec l’appui de l’UE) en dépit de l’opposition de la Serbie.

[2] Le «tchernoziom» (en russe: чернозём, en ukrainien: Чорнозем, contraction des mots tchernaïa zemlia, «terre noire») est un type de sol qui contient un fort pourcentage d'humus - 3 à 15 %, riche en potasse, phosphore et micro éléments. Cette terre est très épaisse, souvent plus de 1 m, et jusqu'à 6 m en Ukraine. Elle est très fertile et peut s’en passer d'engrais. Le fort taux d'humus et d'argile lui confère une réserve d'eau utile importante. Pour ces raisons, elle est souvent considérée comme le meilleur sol au monde pour l'agriculture. D'ailleurs, ce type de sol se prête très bien au semis direct. L'horizon de surface, le Ah, est caractérisé par une couleur très noire, une structure grumeleuse, et une porosité importante (70 %). Il contient une grande quantité de calcium, et son pH est moyen, s'établissant entre 6,5 et 8,5. Il est riche en cations biogènes. Le tchernoziom a des propriétés d'isohumisme, c’est-à-dire que l'humus s'incorpore profondément grâce au type de végétation herbacée qu’il accueille, dont le réseau racinaire peut s'enfoncer jusqu'à une profondeur de 2 mètres. La restitution de la matière organique est faite principalement à partir de la décomposition des racines. La quantité de matière organique, donc de carbone, diminue avec la profondeur. L'humification de la matière organique est favorisée par le rapport C/N (carbone/azote) peu élevé. Néanmoins, la matière organique est plus humifiée que minéralisée car les conditions climatiques des zones de terres noires impliquent une activité bactériologique réduite et un temps de minéralisation important de la matière organique. Cela implique une évolution de la matière organique en "mull tchernozemique", c’est-à-dire un type de matière stable qui est peu sujet à la dégradation. Il faut aussi signaler l'homogénéité de l'horizon de surface, favorisée par un brassage important dû principalement aux rongeurs. Leurs galeries dans l'horizon inférieur, le Cca, sont après abandon comblées par l'humus de surface et forment des taches très noires, les "crotovinas". Le brassage des horizons minimise également la possibilité d'apparition d'un horizon Bt, horizon enrichi par des migrations d'argile. Les sols de type tchernoziom se rencontrent en Europe orientale, (Ukraine, Russie), en Asie centrale et orientale (Sibérie), ainsi qu’en Amérique du nord (Canada). On estime qu’ils représentent environ 2% des terres cultivées de la terre. Il existe plusieurs sortes de tchernoziom: le noir, le chocolat, le châtain et le tchernoziom dégradé.

[3] Le Donbass (en ukrainien: Донецький басейн; en russe: Донецкий каменноугольный бассейн; littéralement le «bassin houiller du Donets») est un bassin houiller, d’une surface de 60.000 km2 partagée entre l'Ukraine et la Russie, qui est situé entre la mer d'Azov et le fleuve Don. Le Donbass est le quatrième bassin houiller d'Europe. Sa capacité de production de charbon est d’environ 200 Mt par an, soit plus du double de la production de la Ruhr, dont la majeure partie est brûlée dans les centrales thermiques ou utilisée par la carbochimie et surtout la sidérurgie, qui alimente une métallurgie de transformation diversifiée. Donetsk est le centre de la région, très peuplée et fortement urbanisée. Donbass fut l’objet de convoitise de l’Allemagne nazi et théâtre de nombreuses batailles durant la Seconde Guerre mondiale.

[4] Le Dniepr prend sa source en Russie centrale, dans les collines de Valdaï, à 220 m d'altitude et il se jette dans la mer Noire. Il se classe, avec ses 2.290 km de longueur (dont 485 km en Russie, puis 595 km en Biélorussie et enfin 1.095 km en Ukraine), à la troisième place des plus longs fleuves d'Europe. Son débit, 1.670 m3/s à son embouchure, en fait un fleuve d'importance comparable au Rhône. Son bassin versant couvre une surface de 504.000 km2, dont 289.000 situés en Ukraine. Le Dniepr était déjà connu des anciens Grecs et le premier à l'avoir mentionné est Hérodote au Ve siècle av. J.-C. Ils le nommaient «Borysthenes» (en grec: Βορυσθένης), un mot d'origine scythe signifiant «les vastes terres», probablement en référence à la steppe ukrainienne. Au Moyen Âge, le fleuve devint une importante voie de navigation fluviale entre la mer Baltique et l'Empire byzantin. Son cours est interrompu en plusieurs endroits par de grands barrages hydroélectriques construits durant la période soviétique - tels que la centrale du Dnieprostroï (10 milliards de KWh), située immédiatement en amont de la ville de Zaporojie - qui sont à l'origine des grandes retenues d'eau qui ont submergé l'ancien lit. En août 1943, l'offensive de l'Armée rouge pour franchir le Dniepr fut à l'origine d'une des batailles les plus sanglantes de la Seconde Guerre mondiale (cf. Annexe 2: La bataille du Dniepr (24.08 - 23.12.1943).

[5] La Méotide (Мэотіда en ukrainien, Майетида en russe, Μαιώτις -δος en grec) est une ancienne province historique en Nouvelle Russie (subdivision territoriale comprenant les steppes du sud de l'Empire russe entre la mer d'Azov et le long de la mer Noire), située dans la steppe au nord de la mer d'Azov (appelée "lac Méotide", "Μαιώτις λίμνη" par les Grecs, d'où le nom de cette région). Dans l'antiquité, la Méotide a été l'habitat des Scythes, mais dès 600 av. J.-C., les Grecs ont colonisé les rivages de la mer d'Azov, fondant les colonies de Phanagoria et de Tanaïs (en grec: Φαναγορ(ε)ία, Τάναϊς). L'hellénisation des Scythes donne naissance au royaume du Bosphore (ce Bosphore cimmérien était l'actuel détroit de Kertch, tandis que l'actuel Bosphore s'appelait Bosphore thrace; bosphore signifiant "détroit" dans l’étymologie grecque). La Méotide est bordée par la mer d'Azov, qui constitue en réalité l'estuaire commun de plusieurs fleuves, dont le principal est le Don. Après les Scythes et les Grecs, de nombreux peuples migrateurs (Ostrogoths, Huns, Sarmates, Bulgares, Khazars, Magyars, Russes, Petchenègues, Polovtses, Tatars) s'établirent en Méotide. Au XVIe siècle, les Tatars du Khanat de Crimée, maîtres de la région, passèrent sous la suzeraineté de l’Empire turque, qui recula progressivement devant l'expansion de l'Empire russe (concrétisée par l'établissement des Cosaques) entre 1654 et 1783. Une colonisation du territoire fut alors organisée par le prince Potemkine: aux Cosaques vinrent s'ajouter des paysans Russes et Ukrainiens, mais aussi des Grecs de la Mer Noire et des Bulgares (surtout autour de Marioupol). La dénomination populaire « Donbass» propagée lors de l’industrialisation de la région durant l’époque soviétique s'est substituée à celle, jugée trop savante, de Méotide.

 


 

Ukraine - relief. Source: http://www.betenagro.com/crop
Ukraine - zonage écologique du territoire. Source: http://www.brucebyersconsulting.com/ukrainian-spring-continued-into-the-dark-forests-of-polissya/
Ukraine - relief et végétation. Source: http://www.betenagro.com/crop
Ukraine - édaphologie/pédologie. Source: http://www.betenagro.com/crop
Karte von Hauptbodenarten in der Ukraine. Source: http://www.agritour.com.ua/de/agroukraine/ground/
Karte von Humusgehalt der Erde in der Ukraine. Source: http://www.agritour.com.ua/de/agroukraine/ground/
Sols plats et riches terres noires «tchernoziom» de l'Ukraine. Source: http://deltanetwork.org/news/ukraine/
Sols plats et riches terres noires «tchernoziom» de l'Ukraine. Source: http://deltanetwork.org/news/ukraine/
Ukraine - forest cover. Source: http://people.oregonstate.edu/~peremysv/ukraine/forestry/1fcover.jpg
Major Forest Species in Ukraine.
Ukraine - Percent of forest land by administrative region.
Ukraine - Mean age of forest stands (years).
Ukraine - régions historiques. Source: http://www.les-crises.fr/images/3100-democratie/3500-ukraine/01-les-faits/01-1-pays/10-regions-historiques-d-ukraine.jpg
Régions actuelles de l'Ukraine (avant le 18 mars 2014). Source: http://mapsof.net/map/ukraine-regions-map 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

02.02 | 10:40

Texte très bien pensé et structuré. Félicitations.

...
01.06 | 18:03
BATAILLE DU DNIEPR a reçu 1
07.02 | 23:01
ALBUM PHOTOS a reçu 1
01.02 | 17:53
Vous aimez cette page