GRÈCE - POLITIQUE

LISTE DES DOCUMENTS

Le roi Constantin II de Grèce.

INDEX

1. LA CHUTE DE LA MONARCHIE EN GRÈCE (1974) - L'INSTAURATION DE LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE HELLÉNIQUE 

2. RAPPELER LE ROI CONSTANTIN MAINTENANT !

3. DETTE ET AUSTÉRITÉ - LA GRÈCE S’ENFONCE DANS LA TRAGÉDIE DE LA MISÈRE

...OU LES FAUSSES ESPOIRS DES GRECS QU’UNE VICTOIRE DE SYRIZA AUX ÉLECTIONS DU 25.01.2015 APPORTERAIT UNE SOLUTION À LEUR SITUATION DRAMATIQUE

4. GRECIA DESPUÉS DE LAS ELECCIONES DEL 25.01.2015, UNA APRESURADA EUFORIA CARA A LAS SOMBRÍAS PERSPECTIVAS...

...O COMO SYRIZA  Y  TSIPRAS ENGAÑARON A LOS GRIEGOS

 


 

    Les résultats de la gestion des gouvernements de la République hellénique depuis 1974 en un mot : accumulation d'une dette colossale de 370 milliards d'Euros ! Une catastrophe qui impose une "catharsis"…

     The outcome of the management of the Hellenic Republic governments since 1974 in a nutshell: accumulation of a colossal debt of 370 billion Euros ! A disaster requiring a "catharsis"...

     Die Ergebnisse des Managements von den Regierungen der Hellenischen Republik seit 1974 in aller Kürze: Anhäufung von riesigen Schulden in Höhe von EUR 370 Milliarden ! Eine Katastrophe, die eine "Katharsis" verhängt...

     ¡ Los resultados de la gestión de los gobiernos de la República Helénica desde 1974 en pocas palabras: acumulación de una deuda colosal de 370 billones de Euros ! Un desastre que requiere una "catarsis"...

     Os resultados da gestão dos governos da República Helénica desde 1974 em poucas palavras: acumulação duma dívida colossal de 370 bilhões de Euros ! Um desastre que exigem uma "catarse"...

     Τά ἀποτελέσματα τῆς διαχειρίσεως τῶν κυβερνήσεων τῆς Ἑλληνικῆς Δημοκρατίας ἀπό τό 1974, ἐν λίγοις: συσσώρευσις κολοσσιαίου χρέους 370 δις Eὐρώ ! Μία καταστροφή ἥτις ἀπαιτεῖ μίαν "κάθαρσιν"...

 


 

     Selon une enquête publiée par l'autorité hellénique de la statistique (ELSTAT) pour l'année 2013, 45 % de la population, soit environ la moitié des citoyens grecs, ne font pas confiance aux politiciens du pays, alors que les taux concernant leur méfiance à l’égard de la justice et de la police sont plus du double. Seulement 0,6 % des personnes interrogées ont répondu qu'ils ont pleinement confiance dans le système politique actuel du pays !

     According to a survey published by the Hellenic authority for statistics (ELSTAT) for 2013, 45% of the population, or about half of Greek citizens, do not trust the politicians of the country, while the rates regarding their mistrust of the justice and police are more than double. Only 0,6% of those surveyed responded that they have full confidence in the current political system of the country !

     Laut einer Umfrage, veröffentlicht von der Griechischen Behörde für die Statistik (ELSTAT) für 2013, traue 45 % der Bevölkerung - oder etwa die Hälfte der griechischen Bürger - kein Vertrauen in die Politiker des Landes haben, während die Prozentsätze für ihr Mißtrauen der Justiz und der Polizei mehr als doppelt so hoch sind. Nur 0,6 % der Befragten antworteten, dass sie volles Vertrauen in das aktuelle politische System des Landes haben !

     Según una encuesta publicada por la autoridad Helénica para las estadísticas (ELSTAT) para el 2013, el 45% de la población, o aproximadamente la mitad de los ciudadanos griegos, no confían en los políticos del país, mientras que las tasas en relación con su desconfianza de la justicia y de la policía son más del doble. ¡ Sólo 0,6% de los encuestados respondieron que tienen plena confianza en el sistema político actual del país !

     De acordo com uma pesquisa publicada pela autoridade grega de estatísticas (ELSTAT) para 2013, um 45% da população, ou cerca de metade dos cidadãos gregos, não confiam nos políticos do país, enquanto os porcentagens em relação a sua desconfiança de justiça e de polícia son mais que o dobro. Apenas um 0,6% dos entrevistados responderam que têm plena confiança no sistema político atual do país !

     Συμφώνως μέ μίαν ἔρευναν ἥτις ἐδημοσιεύθη ἐκ τῆς Ἑλληνικῆς  στατιστικῆς  ὑπηρεσίας (ΕΛΣΤΑΤ) διά τό ἔτος 2013, τό 45% τοῦ  πληθυσμού - ἥτοι περίπου τό ἥμισυ τῶν Ἑλλήνων πολιτῶν - δεν ἐμπιστεύονται τούς πολιτικούς τῆς χώρας, ἐνῶ τά ποσοστά ὅσον ἀφορᾶ τήν δυσπιστίαν αὐτῶν ἔναντι τῆς δικαιοσύνης καί τῆς ἀστυνομίας εἶναι περισσότερον από διπλάσια. Μόνον τό 0,6% τῶν ἐρωτηθέντων ἀπήντησεν ὅτι ἔχουν πλήρην ἐμπιστοσύνην εἰς τό τρέχον πολιτικόν σύστημα τῆς χώρας.

See http://greece.greekreporter.com/2014/11/21/elstat-45-of-greeks-dont-trust-politicians/

 


 

"A picture is worth a thousand words"

 

Les images ci-après témoignent de la décadence de la classe politique grecque depuis l'abolition de la monarchie (1974).

The images below show the decadence of the Greek political class since the abolition of the monarchy (1974).

Die untenstehenden Bilder zeigen die Dekadenz der griechischen politischen Klasse seit der Abschaffung der Monarchie (1974).

Las imágenes de abajo muestran la decadencia de la clase política griega, desde la abolición de la monarquía (1974).

Aἱ παρακάτω εἰκόνες δεικνύασιν τήν παρακμήν τῆς Ἑλληνικῆς πολιτικῆς τάξεως μετά τήν κατάργησιν τῆς μοναρχίας (1974).

 


 

Les présidents de la République Hellénique après le référendum du 8 décembre 1974 sur l'abolition de la monarchie (période 1975-2014). De haut vers le bas et de gauche à droite: Konstantínos Tsátsos, Mikhaíl Stasinópoulos, Khrístos Sarzetákis, Konstantínos Karamanlis, Konstantínos Stephanopoulos, Károlos Papoúlias.
FR → Constantin Karamanlis avec Andréas Papandreou et sa dernière épouse, l'hôtesse de l'air Dimitra Liani. ES → Constantin Karamanlis with Andreas Papandreou and his last wife, the stewardess Dimitra Liani. ES → Constantino Karamanlis con Andreas Papandreou y su última esposa, la azafata Dimitra Liani.
Andreas Papandreou avec Dimitra Liani.
FR → Géorgios Papandréou, premier-ministre grec: 06.10.2009-11.11.2011. Les commentaires seraient superflus... EN → Georgios Papandreou, Greek Prime-Minister: 06.10.2009 - 11.11.2011. The comments would be superfluous... DE → Georgios Papandreou, griechischer Premierminister: 06.10.2009 - 11.11.2011. Die Kommentaren wären überflüssig... ES → Georgios Papandreou, primer ministro griego: 06.10.2009 - 11.11.2011. Los comentarios serían superfluos...; GR → Γεώργιος Παπανδρέου, Πρωθυπουργός τῆς Ἑλλάδος: 06.10.2009 - 11.11.2011. Tά σχόλια θά ἧσαν περιττά...
FR → La député du parti de la "Nouvelle Démocratie" Elsa Papadimitriou occupée à dessiner (!) pendant le débat sur le budget 2011 au Parlement grec (session de décembre 2010). Manifestement elle n'avait aucun intérêt pour le sujet...Plus tard, elle fut proposée par Géorgios Papandréou pour le succéder lors de la crise du gouvernement de PASOK fin 2011. Il convient de noter qu'Elsa Papadimitriou avait servi de "baby sitter" aux enfants de Géorgios Papandréou. ES → "New Democracy" Party of Greece MP Elsa Papadimitriou, occupied to draw (!) during the 2011 budget debate in the Greek Parliament (December 2010 session). Obviously she had no interest in the subject...She was later proposed by Georgios Papandreou to succeed him during the PASOK Government crisis end 2011. It should be noted that Elsa Papadimitriou had served as a "baby sitter" for the children of Georgios Papandreou. ES → La diputada del partido “Nueva Democracia” Elsa Papadimitriou ocupada dibujando (!) durante el debate sobre el presupuesto 2011 en el Parlamento griego (sesión de diciembre de 2010). Obviamente ella no tenía ningún interés en el tema... Más tarde, fue propuesta por Georgios Papandreou para sustituirle durante la crisis del gobierno del PASOK fin de 2011. Cabe señalar que Elsa Papadimitriou había servido como "niñera" (babysitter) para los hijos de Georgios Papandreou.
FR → Savvas Tsitouridis, ministre de l'agriculture du gouvernement de Costas Karamanlis. Il avait des ambitions de devenir grand chef politique, mais c'est raté car, du fait de l'ignorance de son portefeuille, il a fini par ruiner les agriculteurs grecs et fut conséquemment désavoué par son propre parti politique... EN → Savvas Tsitouridis, Minister of agriculture in the Government of Costas Karamanlis. He had ambitions to become a great political leader, but he failed as because of ignorance of his portfolio he ended up ruining Greek farmers and was consequently disowned by his own political party... ES → Savvas Tsitouridis, Ministro de agricultura en el gobierno de Costas Karamanlis. Él tenía ambiciones para convertirse en un gran líder político, pero no lo pudo porque por desconocimiento de su cartera acabó arruinando a los agricultores griegos y, en consecuencia, fue repudiado por su propio partido político...
FR → La député du parti communiste de Grèce Liana Kanelli pénètre dans sa voiture après que des manifestants en colère lui ont jeté du yaourt, alors qu'elle tentait de rejoindre le Parlement grec le 29 juin 2011, au cours d'une grève générale de 48 heures à Athènes. EN → Communist Party of Greece deputy Liana Kanelli enters her car after angered protesters threw yogurt at her, as she tried to reach the Greek Parliament on June 29 2011, during a 48-hour general strike in Athens. ES → La diputada del partido comunista de Grecia Liana Kanelli entra en su coche después de que manifestantes le arrojaron el yogur, intentando alcanzar el Parlamento griego en 29 de junio de 2011, durante una huelga general de 48 horas en Atenas. Photo AFP/Getty Images.
Théodore Pángalos, Premier vice-président du gouvernement grec (PASOK): 7 octobre 2009 – 17 mai 2012. Il fut brièvement nommé ministre de la Culture en 2000, une nomination qui a été largement critiquée, au vu de sa déclaration antérieure que les artistes qui avaient protesté contre sa gestion de l'affaire Öcalán étaient des 'kouradómanges' (des gars doux comme les étrons). D'une obésité excessive, il fut célèbre pour son langage coloré et les commentaires insultants sur des opposants politiques et des dignitaires étrangers. Il s'est prononcé en faveur des mesures d'austérité et accusé de corruption tous les citoyens grecs avec les mots "Mazi ta fágame" ("nous avons tous bouffé ensemble [c.-à-d., nous sommes tous responsables de la dette])». Un groupe de pop expérimental grec nommé "fleurs plastiques" a échantillonné sa célèbre phrase "Mazi ta fágame' dans leur chanson «Navire naufragé - équipage disparu».
Le nouveau PM grec Tsipras avec son co-équipier Kammenos dénommé "nouveau Pangalos"...
Ana Panagiotarea, la journaliste de droite qui avait osé interviewer Tsipras en son temps d'étudiant anarchiste et aujourd'hui fière d'avoir découvert les "talents politiques" de celui qui est parvenu d'être nommé P.M. de la Grèce...
FR → La contamination de la gauche radicale au niveau européen: A. Tsipras de SYRIZA (Grèce) en prise avec son complice P. Iglesias de PODEMOS (Espagne). EN → The contamination of the radical left at the European level: A. Tsipras of SYRIZA (Greece) grappling with his accomplice P. Iglesias of PODEMOS (Spain). ES → La contaminación de la radical izquierda a nivel europeo: A. Tsipras de SYRIZA (Grecia) con su cómplice P. Iglesias de PODEMOS (España).
«Δέν εἶναι βασιλεύς τῆς Ἑλλάδας ὁ κύριος Κωνσταντίνος»: Η Ζωή Κωνσταντοπούλου στήν τηλεόραση τοῦ TPP; https://www.youtube.com/watch?v=uWL7PxdA8oQ#Coming from 1080.plus Zoé Konstantopoúlou (grec moderne : Ζωή Κωνσταντοπούλου), née le 8 décembre 1976 à Athènes1, est une avocate et femme politique grecque, membre du SYRIZA puis d'Unité populaire. Elle est la présidente du Parlement hellénique du 6 février au 3 octobre 2015. Elle est la fille de Níkos Konstantópoulos2, dirigeant du Synaspismós, l'ancêtre de SYRIZA. À la fin du mois d'août 2015, elle quitte SYRIZA et rejoint Unité populaire, pour lequel elle se porte candidate lors des élections législatives anticipées de septembre 2015. Son nouveau parti n'ayant pas réuni le minimum exigé pour être représenté à la Voulí (3 %), elle n'est pas réélue.
La présidente de l'assemblée nationale Zoé Konstantopoulou (SYRIZA), dénommée (à cause de son look et tempérament) "El Machete" (à l'image de l'homonyme célèbre acteur mexicain). Sur la photo, elle pose devant le parlement grec après l'annonce de la victoire des "NON" lors du referendum organisé par le gouvernement Tsipras sur la dette grecque (06.05.2015). Source: Wikipedia.
Costas Karamanlis (à gauche) et Antonis Samaras (au centre), deux ex-PM et politiciens ratés de la "Nouvelle Démocratie" (ND) - qui ont eu incontestablement une grande responsabilité à l’origine et à la gestion de la crise financière grecque - avec Kyriakos Mitsotakis (à droite) nouveau chef du parti. Ce dernier est le fils de Konstantinos Mitsotakis, ancien collaborateur de Georges Papandreou (grand-père du contrmporain ex-PM grec Géorgios Papandreou) au sein du parti de l'Union du Centre (EK), qui en 1965 a fait sécession, entraînant avec lui bon nombre d'autres élus (apostats). Cette scission eût pour conséquence la chute du gouvernement Papandréou, pourtant largement majoritaire après les élections anticipées de 1964. L'instabilité politique qui en a suivi facilita le coup d'État militaire de 1967. En 1978, Konstantinos Mitsotakis a rejoint Konstantinos Karamanlis et en 1984, il se fait élire président de la Nouvelle Démocratie. Devenu PM en 1990, il a cependant perdu les élections de 1993 et il se retira de la vie politique active en 2004 au profit de son fils. La famille Mitsotakis a fait l’objet de nombreuses critiques par la presse hellénique pour ses implications présumées dans des scandales politiques et financiers.
FR → Kyriakos Mitsotakis (à gauche) et Konstantinos Mitsotakis (à droite). Après les dynasties "Karamanlis" et "Papandreou", il semblerait que c'est le tour de la dynastie "Mitsotakis" pour bientôt. Des sombres perspectives pour les grecs qui ont voulu remplacer une monarchie bienfaisante stable par l'alternance de clans familiaux corrompus. EN → Kyriakos Mitsotakis (left) and Konstantinos Mitsotakis (right). After the "Karamanlis" and "Papandreou" dynasties, it would seem that it is now the turn of the 'Mitsotakis' dynasty. A bleak outlook for the Greeks who wished to replace a stable beneficent monarchy by the alternation of corrupt family clans. DE → Kyriakos Mitsotakis (links) und Konstantinos Mitsotakis (rechts). Nach der "Karamanlis" und "Papandreou" Dynastien, scheint es dass nun der "Mitsotakis" Dynastie an der Reihe ist. Düstere Aussichten für die Griechen, die eine stabile wohltätige Monarchie durch den Wechsel von korrupten Familienclans ersetzen wollten. ES → Kyriakos Mitsotakis (izquierda) y Konstantinos Mitsotakis (derecha). Después de las dinastías "Karamanlis" y "Papandreu", parece que ahora es el turno de la dinastía 'Mitsotakis'. Un desolador panorama para los griegos que desearon reemplazar una estable monarquía benéfica por la alternancia de clanes familiares corruptos. GR → Κυριάκος Μητσοτάκης (ἀριστερά) και Κωνσταντίνος Μητσοτάκης (δεξιά). Μετά τάς δυναστείας «Καραμανλής» και «Παπανδρέου», φαίνεται ότι τώρα εἶναι ἡ σειρά τῆς δυναστείας «Μητσοτάκης». Μία ζοφερά προοπτική διά τούς Ἕλληνας, οἱ ὁποῖοι ήθέλησαν νά ἀντικαταστήσουν μίαν σταθεράν ἀγαθοεργόν μοναρχίαν μέ τήν ἐναλλαγήν διεφθαρμένων οἰκογενειακῶν φατριῶν.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.be
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

02.02 | 10:40

Texte très bien pensé et structuré. Félicitations.

...
11.08 | 18:22
01.06 | 18:03
BATAILLE DU DNIEPR a reçu 1
07.02 | 23:01
ALBUM PHOTOS a reçu 1
Vous aimez cette page